Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Voyons nos vies comme des œuvres d'art !

Old_book_bindings.jpg
21 janvier 2010 4 21 /01 /janvier /2010 15:33

 




Art et Littérature bannière







Titre :                             Le rouge et le noir

Auteur :                          Stendhal

Genre :                           Roman (texte intégral)

Editeur :                         Gallimard

Collection :                    Le livre de poche.

Préface :                         Roger Nimier

Année :                           1958

ISBN :                            Inexistant

 

 



L'intrigue : 

 


Julien Sorel, un jeune plébéien idolâtrant Napoléon, fils de charpentier étant en froid avec les siens, dont la destinée est de devenir ecclésiastique, se voit un jour proposer la fonction de précepteur, dans la famille la plus en vue de sa ville, au domicile de monsieur de Rênal, maire de Verrières. Julien ne supporte pas l’hypocrisie ambiante des castes nobles et ecclésiastiques. Il est un rebelle en l’âme. Son objectif est de parvenir à une colossale fortune. Son ambition est de pouvoir traiter d’égal à égal avec les puissants de ce monde. Cependant, les projets de son insondable avidité de réussite sociale ne tenaient pas compte d’un fait nouveau : l’attirance réciproque qui les anime, lui et madame de Rênal...

 


Le rouge et le noir      




Mon avis :

 



Stendhal nous plonge dans une épopée romanesque, au cœur du XIXème siècle. Son personnage, le jeune Julien Sorel, est dévoré d’ambition et voit ses projets largement perturbés par l’attirance que son beau physique exerce sur les femmes influentes qui l’entourent. Lui qui se voudrait le cœur sec afin de ne viser que son objectif ; elles qui se devraient ne jamais désirer et poser regard sur ce plébéien ; chacun se voit chamboulé de la survenue intempestive de sentiments inopportuns. Que de réactions en chaîne vont suivre alors ! Quelle hérésie que de penser vivre un amour si inconvenant ! Quelle folie en ses personnages versatiles, voire quasiment bipolaires, n’étant attirés réellement que par l’idée de l’écueil à surmonter plutôt que de l’être de chair et de sang, étant extrinsèquement à l’origine de tous leurs tourments !

 Magnifique roman où la puissance de l’indomptable sentiment, de l’incontrôlable et aléatoire ressenti humain, se veut le marionnettiste de destinées romanesques, illusoires, tantôt souriantes, souvent pathétiques ! Quelle démonstration ! Quelle dénonciation de cette volonté humaine rémanente qui consiste à paraître plutôt que d’être !


Le rouge de la passion animale ! Le noir de l’ambition irraisonnée !









Mes lectures.





Accueil.






Art et Littérature

Partager cet article
Repost0

commentaires

P

Bonjour Frédéric !
Merci d'évoquer ainsi, avec enthousiasme et générosité, ce magnifique roman de Stendhal, ce classique d'un modernisme percutant où passion et ambition se heurtent, s'affrontent pour notre bonheur
de lecteur. Merci encore pour nous donner envie de le découvrir ou de le redécouvrir.
Amitié,
PAT


Répondre
F


Si cette envie est transmise alors là, je suis parfaitement heureux car ayant atteint mon but !
Plein de bonnes choses Pat.
A bientôt.