Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Voyons nos vies comme des œuvres d'art !

Old_book_bindings.jpg
1 mars 2011 2 01 /03 /mars /2011 20:30

 




 

Art et Littérature bannière

 




 

 

Titre :                                                 La Petite Fadette

Auteur :                                            George SAND

Éditeur :                                            Le livre de poche

Collection :                                       Les classiques de poche

Genre :                                               Roman champêtre

Année de création :                        1849

Année de cette parution :             2009

ISBN :                                                 9782253003748

 

 


 

 

L'intrigue :


 

Au 19ème siècle, dans une ferme du Berry, vit la famille Barbeau. Landry et Sylvain, dit Sylvinet, sont les deux bessons de la ferme nommée de par le fait : "La Bessonnière". La vie agreste coule à la manière d’un cours d’eau placide, entre labeurs paysans, bourrées à danser, croyances et autres superstitions. Comme bien souvent en ce cas, nos deux bessons vivent une exclusivité passionnelle. Leur véritable loisir est d’être tous deux ensemble.

Non loin de chez eux, vivent une grand-mère et ses deux petits enfants. Il s’agit de deux sauvageons, livrés à eux-mêmes, s’élevant seuls, sans repère et attention, sans affection ni amitié. Ils sont mal fagotés, en hardes davantage qu’en habits. Ils sont malpropres et bien mal estimés. Ils sont la Petite Fadette et son frère. Ils sont le grelet et le sauteriot.

Les bessons, à l’instar du reste du village, se méfient de la petite Fadette. Cette petite farouche, qui a 16 ans et à qui on n’en prêterait seulement 12, se voit affublée par les villageois, de facultés étranges. On la suppose quelque peu sorcière…

 

 

 


 

La Petite Fadette

 

 


 

 

 

 

Mon avis :


 

Nous plongeons au cœur du Berry, si cher à George SAND. Nous évoluons dans un Nohant, un brin revisité. George SAND nous conte une bien belle histoire, qui n’est pas sans nous faire penser au thème du vilain petit canard d’Andersen. La petite Fadette, ce garçon manqué tout déguenillé, qui suscite mépris et méfiance, se voit repoussée et délaissée de tous. Cette situation la blesse, lui durcit le cœur et bien souvent, la petite Fadette aime à enrager ceux qui la dédaignent et la déprécient.

Mais voici qu’un jour, un paramètre nouveau vient se mêler au quotidien de notre petite Fadette. Ce nouveau venu au sein de ses jours, n’est autre que le fabuleux et inespéré "Amour." Il vient à elle, comme à l’accoutumé, de façon très impromptue. Cet amour, révèle alors la beauté cachée de Fanchon Fadette. Elle s’illumine et s’ouvre à la vie, telle la grise et banale pierre qui laisse place au fabuleux diamant, une fois celui-ci dégagé de sa gangue.

Si la Petite Fadette est sorcière, ce n’est sans doute que par son cœur d’une magnanimité et d’une sagesse sans pareil, car elle sait à présent, répondre à la méchanceté par l’amitié. Elle transforme les rancœurs en affections, les répulsions en inclinations. Point ne faut s’arrêter à une simple considération de surface. Il est bon d’être attentif au cœur des choses, au fond des gens.

Un bien joli conte que voilà, fleurant bon la campagne d’antan. Cette vie bucolique que nous avons encore un peu en nous ; celle qui comme un présent, nous est offerte par l’atavisme. Nous appelons cela, nos racines…

 

À lire sans retenue.   

 

 

 




 

Mes lectures. 

 


 

Accueil. 

 




 

 

 

Art et Littérature

Partager cet article
Repost0

commentaires

M


J'avais beaucoup aimé. Je ne sais pas si je vais le relire, j'ai peur de ne pas retrouver mes impressions d'enfance, mais le livre est très beau...



Répondre
F


Je ne veux pas vous influencer. Mais m'est avis que votre regard d'adulte viendrait en sus du regard de l'enfant que vous étiez. Je pense sincèrement qu'avec l'âge, nous percevons des émotions
qu'un cœur d'enfant, par manque d'expérience, ne peut pas forcément percevoir.


Bien cordialement.



D


En voilà une belle oeuvre qui, personnellement, est très profondément inscrit dans ma mémoire...celle de l'enfance...quelle douce sensation que je revis grâce à toi!!!!!!!!! Bises!!!!!!!!!!!!!!



Répondre
F


D'où l'intérêt du partage ; la Littérature, c'est le Partage !


Merci pour ce joli commentaire tite Del.


Plein de gros bisous pour toi  !!!!