Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Voyons nos vies comme des œuvres d'art !

Old_book_bindings.jpg
17 décembre 2011 6 17 /12 /décembre /2011 14:19

 




 

Art et Littérature bannière

 




 

 

 

Charles Baudelaire est un poète français né à Paris le 9 avril 1821. Petit garçon, il n'a jamais accepté le remariage de sa mère avec le général Aupick alors qu'il n'avait que 7 ans. Peut-être est-ce là la cause de son esprit indocile ?

Charles Baudelaire est alors fermement décidé à mener une vie de dandy. Cependant, cette option est vivement contrariée par l’action de son beau-père, qui le fait embarquer de force sur un paquebot en direction des Indes, et qui place sous tutelle judiciaire, la fortune héritée de son père et menacée d'être rapidement dilapidée. Contraint de travailler, Charles Baudelaire se consacre à la critique d'art et à la traduction des oeuvres d'Edgar Poe.

Il écrit lui-même et publie en 1857 "Les Fleurs du Mal", recueil de vers exaltant la beauté en germe dans toute perversité, dans toute souffrance. L'ouvrage est condamné pour "outrage à la morale publique et aux bonnes mœurs". Il faut dire que le poète fait fi des valeurs bourgeoises triomphantes en ce siècle.

Il s'éteint prématurément, à Paris, le 31 août 1867, le corps rongé par la syphilis, l'alcool et autres substances hallucinogènes. Son oeuvre fonde la modernité poétique, en particulier le symbolisme.

 

 

Source Even

 


 


 

 

C. Baudelaire


 


 

Ces Principaux ouvrages : 

 

  • Salon de 1845 (1845)
  • Salon de 1846 (1846), illustré par Raymond Pelez
  • La Fanfarlo (1847), nouvelle
  • Du vin et du haschisch (1851)
  • Fusées (1851), journal intime
  • L'Art romantique (1852)
  • Morale du joujou (1853, réécrit en 1869)
  • Exposition universelle (1855)
  • Les Fleurs du mal (1857)
  • Le Poème du haschisch (1858)
  • Salon de 1859 (1859)
  • Les Paradis artificiels (1860)
  • La Chevelure (1861)
  • Réflexions sur quelques-uns de mes contemporains (1861)
  • Richard Wagner et Tannhäuser à Paris (1861)
  • Petits poèmes en prose ou Le Spleen de Paris (1869), poème en prose (posthume)
  • Le Peintre de la vie moderne (1863)
  • L'œuvre et la vie d'Eugène Delacroix (1863)
  • Mon cœur mis à nu (1864), journal intime
  • Curiosités esthétiques (1868)
  • Lettres
  • L'Art romantique (1869)
  • Journaux intimes (1851-1862)

 

Source Wikipédia

 

  Baudelaire signature

 




 

Écrivains.

 


 

Accueil.

 




 

Art et Littérature

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

F

Merci à vous et félicitations pour votre blog.


Cordialement,


Fred Darevil
Répondre
F

Bonjour,


Peut-être aimerez vous cette lecture mise en ambiance d'un poème de Charles Baudelaire : http://youtu.be/Tjqw_-DqE7g


Cordialement,
Fred Darevil
Répondre
F


Bonjour ! Excellent ! J'adore ! Je poste votre commentaire de ce pas.


Merci de votre visite sur Art et Littérature.