Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Voyons nos vies comme des œuvres d'art !

Old_book_bindings.jpg
10 décembre 2008 3 10 /12 /décembre /2008 12:38



Art et Littérature bannière




 

 

Auteur : John Kennedy Toole.

Titre : La conjuration des imbéciles.

Editions : Robert Laffont.

Années : 1991.

 

 



 

L’intrigue :

 

 

Ignatius J. Reilly, un jeune obèse, inadapté à son siècle, ne pouvant tolérer la société dans laquelle il vit, subissant moult névroses et complexes qu’il transforme par défense en complexe de supériorité, se voit vivre des aventures plus que rocambolesques.

De longues écritures stériles, enfermé dans sa chambre insalubre, en petits jobs se terminant en catastrophes tragi-comiques, il doit négocier sa vie sclérosée aux côtés d’une harpie étouffante et alcoolique. Il déteste par-dessus tout Myrna Minkoff, une jeune femme débridée et ultra libertaire, qui lui envoie allègrement en pleine face ses propres faiblesses et affections. Il n’a alors de cesse, de vouloir faire taire la péronnelle…

 



Mon avis :

 

J.K. Toole dépeint dans ce roman tonitruant, l’Amérique de la fin des années cinquante via la vision caustique d’Ignatius. Les nombreux personnages ne sont jamais fades mais au contraire, toujours haut en couleur. Leurs parcours se frôlent, se croisent et se télescopent dans un roman qui se dévore, car allant rinforzando dans le burlesque, le pathétique décrit avec brio, fantaisie et sourire.

Cet ouvrage est surprenant parce qu’inhabituel de par son style, ses descriptions, son rythme et ses dialogues.

 



 




 

Mes lectures.



 

Accueil.





 

Art et Littérature

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

D
Gracias hermano! C'est un livre qui doit aussi inspirer l'écriture. je sens que je pourrais beaucoup aimer. Besitos wapo, bon week end!
Répondre
T

Oui, il te transporte dans un univers loufoque, tragico-désopilant. Il sort du lot des gonzo.
Bisous petite Soeur de l'Art.












C
bonjour; une de mes prochaines lectures sans doute; une des références du roman gonzo ?
Répondre
T

Oui tout à fait. Merci de votre visite.