Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Voyons nos vies comme des œuvres d'art !

Old_book_bindings.jpg
21 mars 2008 5 21 /03 /mars /2008 13:29



Art et Littérature bannière




10 septembre 1999

 

 

Visite pédestre de LISBONNE

 

Matin : musculation et piscine nous mettent en jambe pour la journée

 

Nous prenons le tramway 28, très typique, fonctionnant à l’électricité. Très archaïque, il parvient à se faufiler dans des ruelles très étroites. Les jeunes portugais qui s’accrochent parfois à l’arrière du tram sans payer, sont parfois obligés de descendre pour éviter d’être coincés contre un mur.



Tramway-de-Lisbonne.jpg

Nous descendons vers le jardin DA ESTRALA, intéressant au niveau de la botanique car les différentes variétés, qui ne craignent pas le gel, poussent par conséquent de manière incroyablement démesurée par rapport au mêmes variétés en France.

La promenade est agréable. Les hommes jouent invariablement, par petits groupes, aux cartes ou aux dominos des heures durant.

 

Suite de la ballade vers le jardin botanique. Entrée très impressionnante car l’allée est bordée de gigantesques cocotiers. Ce jardin est intéressant au niveau des espèces plantées mais reste très décevant au niveau de l’entretien et de l’accueil des touristes.

 

Retour par le tram, d’une part pour pouvoir savourer le paysage mais aussi pour soulager les mollets qui commencent à durcir...

 


11 septembre 1999

 

Visite de PORTO

 

Déjà une semaine de passée. Mais ce week-end Jeff nous propose une virée sur PORTO.



                Porto.jpgPorto-by-night.jpg



PORTO est la deuxième ville du Portugal. Elle se trouve au nord du pays à 300 kilomètres de LISBONNE. Avec son agglomération elle comprend plus d’un million d’habitants.

 

Quand on arrive dans cette région, on constate qu’il existe plusieurs ponts. Le plus en amont est ferroviaire : le « MARIA PIA » est l’œuvre de Gustave Eiffel. Il est entièrement métallique.

Le pont routier « LUIS 1er », reste le plus spectaculaire avec ses deux tabliers superposés permettant de desservir les quartiers haut et bas de la rive du DOURO. De 172 mètres, il a été construit en 1886.

 

Nous visitons des caves qui se trouvent le long des rives du DOURO.

 

CALEM : Nom d’un cépage. Le guide nous indique sur une carte que ces vignes se trouvent à environ 100 kilomètres des caves. Ce qui est impressionnant reste la taille énorme des cuves dont la capacité est d’environ 60 000 litres pour permettre le mélange des vins. Les tonneaux sont en chênes. En effet ce bois imperméable permet de ne pas altérer le vin, même en cas de crues fréquentes.

 

Petite explication sur l’élaboration du Porto : Les vendanges se font en septembre pratiquement exclusivement à la main du fait de la plantation sur les coteau en terrasse. A partir de la fermentation, il y a ajout d’eau de vie pour cesser la fermentation et retenir le sucre.

 

Près de 58 maisons de Porto sont installées à VILA NOVA DE GAIA (Pas à PORTO !).

 

            250px-LocalDistritoPorto_svg.png       District de Porto                       41938.png

On trouve différentes sortes de vin de porto « du plus simple au plus perfectionné » :

 

* Le blanc ou Branco : ce vin se boit plutôt frais à l’apéritif.

 

* Le BLENDED : rouge ;

 

* Le RUBY : plus vieux et réalisés à partir d’assemblage de vin de plusieurs années.

 

* Le TAWNY : blond et adoucit par l’âge.

Les vins de Porto avec indication de leur âge. Ce sont des « Tawny » de qualité supérieure.

 

* Le COLHEITA : ce porto porte la date de la récolte. Il est réalisé avec des vins de la même année.

 

* Le VINTAGE : ce Porto est réalisé avec du raisin de qualité supérieure, d’année exceptionnelle. Il est mis en bouteille après deux ans de fût. Le porto continue de vieillir en bouteille. Il est conseillé d’ouvrir la bouteille qu’au bout de dix ans, pour la savourer dans les meilleures conditions.

 

* Le L.B.V (Late Bottled Vintage) : Une seule récolte et mise en bouteille entre la 4ème et la 6ème année.

 

La visite de la cave se termine par une dégustation de PORTO blanc et Tawny rouge.

 

Déjeuner au restaurant le « TOMAS » : amuse-bouche, riz aux fruits de mer accompagné d’un vin de la vallée du DOURO dont les rives sont sculptées de hauts gradins soutenant quelques rangs de vignes. (42 500 ha sont cultivés).

 

Ils faut faire environ 150 kms avant de voir ces vignes. Les vues sont magnifiques, le temps est splendide donnant aux couleurs une clarté naturelle.

 

Point historique :

Le DOURO est l’un des fleuves les plus importants de la péninsule ibérique, son cours inférieur traverse le Portugal. Il a joué un rôle important à partir du 18ème siècle dans le développement de la région. Dans des embarcations à fond plat et à haute voile carrée (Barcos Rabelos), il assure le transport des fruits et des vins de Porto des vignes vers les caves. Maintenant avec les barrages, il fournit une source hydro-électrique non négligeable.

 

 


12 septembre 1999

 

 

PLAYA : Dernière ballade avec jeff

 

Nous arrivons sur la ville de BELEM avec dégustation d’un petit café « chéius »(bien rempli) et de « pastéis de nata » (spécialité portugaise : petit gâteau à base de pâte feuilletée et d’une crème pâtissière que l’on saupoudre de cannelle).

 

                          Tour-de-Belem.jpg

Puis direction COSTA DA CAPARICA. Il faut prendre le bateau à la gare maritime « TERRIERO DO PACO »). Durée 10 mns.

Le coin est sympathique : des kilomètres de plage s’étendent. L’accès peut se faire à pieds ou pour les moins courageux ou par un petit train qui dépose les gens aux différentes entrées. De nombreuses petites cabanes le long de ces accès proposent à manger.

Il y a beaucoup de vent mais la température est très correcte. Il faut d’ailleurs faire attention aux coups de soleil. Nous nous éclatons dans les énormes vagues de l’océan atlantique.

 

Le soir : Jeff nous fait découvrir un petit restau du quartier pour déguster la morue (Bacalhau). Recette : morue effilée avec des pommes de terre, oignons, œuf, ail, persil, olive noire). Autre recette : morue entière cuite au four. Vraiment délicieuse…

 


13 septembre 1999

 

Visite de la vieille ville.

 

Nous entamons notre dernière semaine.

 

Nous nous débrouillons de mieux en mieux en voiture, même si les portugais conduisent particulièrement mal. Ils usent, voire même abuse du klaxon.

 

1er arrêt : place du commerce face à la mer de paille. Ce nom est dû aux reflets de l’eau perçus aux différentes heures de la journée. Là se dressait le palais royal qui fut démoli par le tremblement de terre. Cette place, aux immenses corps de bâtiment, accueille actuellement diverses ministères. Au centre se dresse la statue du roi JOSEPH 1er sur son cheval.


                        Place-du-commerce.jpg

Ballade sur la Rua Augusta, la Rua do Ouro. Il s’agit de la rue de l’or qui était au 15ème et 16ème siècle le centre du commerce de l’or. Aujourd’hui c’est la rue des banquiers, des bijoutiers et des orfèvres. Puis la place Rossio et la grande place du quartier BAXIA.

 


14 septembre 1999

 

 
Visite du musée National des Azulejo

 

Les 1ère salles expliquent la fabrication des carreaux. Sur de l’argile, recouvert de plâtre, les modèles étaient piqués à l’aiguille. On appliquait ensuite une poudre de couleur naturelle d’origine bleu de cobalt et on cuisait.

 

On retrouve des azulejos du 15ème siècle à nos jours avec des motifs géométriques, des scènes de la vie courante (fauchage des blés, leçons de danses, chasses à cour…). On remarque la présence de nombreux anges, aussi un immense tableau représentant la nativité.

 

Dans la pièce de recueillement recouverte entièrement de bois doré, les panneaux représentent des scènes de la vie de la vierge.

Le long d’un mur, on trouve un très bel ouvrage bicolore (bleu et blanc) composé de 1300 azulejos de 23 mètres de long. Cet ouvrage représente LISBONNE avant le tremblement de terre.

  
                                                      Resized.jpg

 

Le soir course au magasin Continent. Ce site est construit à l’endroit de  l’ancienne exposition universelle de 1998 de LISBONNE. Une déferlante imagination permet d’admirer un centre commercial dont le design intérieur représente un bateau (moquette, parquet, banc…). A voir.

 

Le thème de l’exposition de cette année là était « les océans, un patrimoine du futur ». La commémoration du 500ème anniversaire du voyage de VASCO DE GAMA aux indes, le centre porte son nom. L’exposition couvrait 60 ha, 1 km de large et 2 kms de long. 135 pays y ont participés. Le pavillon portugais, du fait de l’importance des voyages dans le monde, était représenté par une énorme dalle de béton en forme de vague suspendue dans les airs : étonnant.

 


15 septembre 1999

 

 
Visite au jardin zoologique

 

Aménagé sur 26 ha, ce jardin zoologique comprend une roseraie. Il abrite environ 2 500 animaux dont 380 espèces. L’originalité de ce zoo se trouve caractérisée par la possibilité d’une vision panoramique grâce à un téléphérique qui le surplombe ( la ballade en cabine dure environ 20 minutes pour avoir une bonne vision aérienne sur les animaux).

 

Particularité amusante : un éléphant sonne une cloche avec sa trompe quand on lui donne une pièce. On trouve aussi des rhinocéros blancs.

 

Le zoo propose des spectacles avec des perroquets, des reptiles ainsi que des dauphins et des otaries (dans le delphinarium (bassin) avec vue au dessus et en dessous de l’eau. A voir si on aime les animaux.

Temps très ensoleillé et très chaud avec dégustation de délicieux sandwichs pour le déjeuner.

 

Victoire, nous n’avons plus besoin de plan pour nous repérer.

 

La fin de la journée est ponctuée comme d’habitude par un café et un pasteïs chez José.

 


16 septembre 1999

 

 

BELEM.

 

C’est de là que partirent les vaisseaux qui se lançaient à la découverte des terres inconnues et allaient affronter les mers océanes.

 

Visite de l’église SANTA MARIA : La voûte a résisté au tremblement de terre. On peut admirer de superbes décorations sur les piliers.

 

A l’entrée, on peut trouver le tombeau de VASCO DE GAMA et CAMOENS. Un très beau cloître comprend 2 étages et forme un quadrilatère de 55 mètres de côté. Il donne sur le réfectoire des moines et est recouvert d’azuléjos jaunes et bleus.

 

 



  17 septembre 1999

 

 
Voilà , c’est fini

 

C’est un peu triste de faire ses bagages quand le séjour a été si intense.

 

Nous reviendrons, c’est promis…

 

_Départ LISBOA : embarquement à 8h05.

 

_ Décollage prévu à 8h35 vers PARIS ORLY Sud.

 

_ 1h55 de vol, beaucoup de nuages.

 

Accueil très chaleureux par Annick, Françoise et Charly.



Par ma femme, Nathalie Thomas, qui est mon rayon de soleil.
Françoise et Charly sont mes beaux parents.
Annick est la soeur de Françoise et la maman de Jean-François.










Carnet de vie.




Accueil.

 




 




Art et Littérature

Partager cet article
Repost0

commentaires

D
Lisbonne est superbe ! Bises
Répondre